Vidéos

Retrouvez ici toutes les vidéos explicatives sur les différents types de chirurgies pratiquées par le Dr. Cédric Benoît

Réduction mammaire, diminution du volume des seins

La réduction mammaire est l’une des interventions les plus pratiquées. Elle permet de réduire le volume des seins sur demande et de leur redonner un joli galbe. Pour ainsi dire toutes les patientes expriment leur grande satisfaction face aux bénéfices obtenus grâce à cette chirurgie et regrettent de ne pas l’avoir fait avant. En effet, les symptômes tels que douleur de nuque, des épaules ou du dos sont rapidement oubliés.

La réduction mammaire concerne les patientes post pubertaires avec un poids stable dont les seins sont trop volumineux, lourds, tombants ou gênants dans la vie quotidienne ou lors des pratiques sportives. Cette chirurgie permet également de corriger certaines asymétries de position et de volume.

Mastopexie, lifting mammaire

La mastopexie ou le lifting du sein, est une technique de chirurgie plastique qui permet le rajeunissement par remontée et repositionnement du sein tout en préservant le volume initial. Le but visé est de remodeler le sein pour lui redonner un aspect jeune, avec un contour marqué et un décolleté plus prononcé.

Cette chirurgie nécessite en général des cicatrices autour de l’aréole et/ou le long du sein sous l’aréole et/ou dans le sillon sous-mammaire, ce qui forme ce qu’on appelle une cicatrice en T inversé. Il est important de savoir que ces cicatrices s’effacent en grande partie et ne gênent pas la plupart des patientes qui ont pu bénéficier de cette intervention.

La mastopexie est particulièrement indiquée chez les patientes qui ne souhaitent pas modifier le volume de leur poitrine et lorsque les seins sont ptotiques ou tombants, mais aussi lorsque les seins sont plats après un allaitement ou après une importante perte de poids.

Il existe des situations où le volume est insuffisant auquel cas le geste de mastopexie doit être associé à la mise en place d’implants mammaires.

Augmentation mammaire, prothèse mammaire, lipofilling des seins

Une augmentation mammaire par prothèses permet d’augmenter le volume du sein, d’établir un contour mammaire bien défini et d’accentuer le décolleté au besoin. Une prothèse mammaire moderne est composée de gel de silicone cohésif contenu par de nombreuses enveloppes microscopiques superposées. De nos jours, la panoplie d’implants disponibles est considérable, et offre la forme, le volume et la consistance les plus adaptées à vos besoins. L’implant, dont la durée de vie varie entre 10 et 20 ans, peut être placé sous la glande mammaire ou sous le muscle grand pectoral en fonction de votre poitrine au travers d’une cicatrice trans-aréolaire ou dans le sillon du sein.

L’indication opératoire concerne toute patiente dont le développement pubertaire est achevé et qui souhaite une augmentation du volume de ses seins. De plus, l’augmentation mammaire va particulièrement être adaptée chez la femme qui présente une poitrine peu développée, une poitrine vidée après l’allaitement, une poitrine tombante ou une poitrine asymétrique. Il faut toutefois préciser qu’en cas de ptose mammaire importante (seins tombants avec excédent cutané) un geste de lifting des seins appelé mastopexie doit être associé aux prothèses. L’indication est également pertinente dans les cas de malformations congénitales telles que le syndrome de Poland ou le sein tubéreux.

Une augmentation mammaire par lipofilling permet d’augmenter le volume du sein dans une certaine mesure et sans cicatrice, en injectant la propre graisse de la patiente prélevée dans le reste du corps. Les limites de cette intervention sont tributaires de la réserve de graisse de la patiente au niveau du ventre, des flancs, de la culotte de cheval ou des cuisses. L’avantage de cette technique est d’augmenter votre poitrine grâce aux tissus adipeux naturellement contenus dans votre corps tout en traitant simultanément une ou plusieurs zones qui peuvent vous déplaire grâce à la liposuccion.

L’indication opératoire concerne toute patiente dont le développement pubertaire est achevé, qui présente une réserve de graisse suffisante et qui souhaite une augmentation du volume de ses seins avec un résultat assurément naturel. Cette technique sera particulièrement adaptée pour une poitrine peu développée ou vidée pour autant que la peau ne soit pas trop relâchée. L’indication est également très intéressante dans les cas d’asymétrie mammaire ou de malformations congénitales.

Le lipofilling est de plus en plus utilisé en tant que complément à la prothèse mammaire, technique qu’on appelle augmentation mammaire composite.

Cryolipolyse

La cryolipolyse est une technique révolutionnaire non chirurgicale qui permet la diminution de l’épaisseur graisseuse de la zone traitée. C’est une méthode non invasive qui fonctionne à l’aide ventouse aspirative congelant spécifiquement la graisse sous la peau afin d’induire une mort cellulaire adipeuse et ainsi réduire d’environ 25% la couche graisseuse de la zone anatomique ciblée.

Liposuccion, lipofilling, injection de graisse

La liposuccion est une intervention très en vogue qui permet la diminution de l’épaisseur graisseuse de la zone anatomique traitée à l’aide d’une canule aspirative que l’on insère au travers de petites cicatrices fines et discrètes.

Malgré de nombreuses croyances, cette chirurgie n’est pas une solution pour perdre du poids. La liposuccion doit viser à corriger l’épaisseur et la silhouette de régions anatomiques précises. Elle va trouver tout son sens pour le traitement de la culotte de cheval, des poignées d’amour ou de l’abdomen par exemple. Une combinaison de plusieurs zones à traiter est possible.

La graisse prélevée lors d’une liposuccion peut être traitée et réinjectée (lipofilling) afin d’apporter du volume dans les seins, de rajeunir le visage par comblement de certaines rides, ou encore de corriger des asymétries ou des déformations.

Abdominoplastie, cure de diastasis, body lift

L’abdominoplastie est une chirurgie qui permet le retrait d’un excédent de peau et de graisse au niveau de la portion abdominale sous ombilicale et/ou le repositionnement des muscles grands droits lors d’un diastasis (faiblesse de la paroi musculaire). La technique de fermeture de la paroi abdominale se fait sous tension, ce qui apporte un aspect de ventre plat, jeune et sportif avec une cicatrice horizontale aisément dissimulable dans le sous-vêtement. Une cicatrice autour de l’ombilic est également nécessaire à son bon repositionnement.

Il est souvent recommandé de combiner l’abdominoplastie à une liposuccion pour un résultat optimal.

Les indications opératoires sont le tablier abdominal, l’excédent de peau au-dessus du pubis, le ventre tombant, les gênes fonctionnelles importantes, les irritations des plis ou encore la reprise de cicatrice de césarienne. Plus la perte de poids est grande, meilleur en sera le résultat post-opératoire.

La cure de diastasis est indiquée lorsque le ventre s’est fortement relâché après la grossesse par exemple.

Acide hyaluronique, injections

L’acide hyaluronique est un polymère de disaccharides que l’on trouve naturellement dans le corps humain comme la peau ou le cartilage. De nos jours, ce produit est largement employé dans la médecine esthétique pour le rajeunissement facial, puisqu’il va permettre d’apporter du volume temporairement là où le visage se creuse avec le temps. Sa tolérance biologique est excellente et les risques de réaction allergique sont de l’ordre de l’exceptionnel. Les indications d’injection d’acide hyaluronique concernent le traitement des rides du tiers moyen et du tiers inférieur du visage, voire parfois le tiers supérieur lorsque le traitement par toxine botulique est insuffisant. Les injections permettent également le comblement des tempes concaves, des cernes creux et d’estomper les bajoues. Cette pratique est rapide et réversible, ce qui en fait une bonne alternative à la chirurgie. Les points d’injections sont souvent multiples et peuvent parfois induire de légères tuméfactions, des rougeurs ou de petites ecchymoses qui disparaissent après quelques jours, alors prévoyez du maquillage de camouflage. La durée d’action du produit peut perdurer au-delà d’un an.

Lifting du visage, lift cervico-facial, mini lift

Le lifting ne transforme pas votre visage, il le rajeunit. La structure de vos traits reste la même. La chirurgie permet de rétablir le bon emplacement des volumes du visage avec un effet longue-durée plus efficace que les injections de comblement.

L’indication opératoire du lifting cervico-facial, dont les cicatrices se situent en avant et en arrière de l’oreille, est posée lorsqu’il existe un excès de peau conséquent, des bajoues tombantes et marquées, une paresse de la peau du cou, un double menton, ou lorsque les injections pour combler le visage trouvent leurs limites.

Le mini-lift, dont la cicatrice est plus courte et anecdotique, est réservé aux patients dont les signes cliniques précités sont moins sévères, en particulier un excédent de peau léger sans nécessité d’avoir à traiter le cou ou à l’inverse lorsque seul le cou doit être traité. L’intervention peut également s’envisager lorsqu’un patient souhaite un geste chirurgical moins invasif.

Plasma riche en plaquettes, PRP, vampire lift

Le Plasma Riche en Plaquettes (PRP) est obtenu après centrifugation de votre sang que l’on prélève en toute petite quantité. Ce plasma qui contient des nutriments régénérants est ensuite séparé des autres éléments du sang et injecté dans la zone que l’on souhaite traiter. Pour un résultat maximal, les séances doivent être répétées régulièrement.

Le PRP est indiqué chez les patients qui recherchent un coup d’éclat et un
rafraîchissement du visage, du cou ou des mains sans avoir recours à la chirurgie ou à des produits synthétiques. Le traitement va ralentir le vieillissement de la peau, freiner l’apparition des ridules et améliorer la qualité de la peau en l’épaississement.

Le PRP est également indiqué et très efficace dans la prévention de la perte capillaire.

Les applications ou injections peuvent induire une inflammation locale, des rougeurs voire de petites ecchymoses temporaires. L’exposition solaire est à éviter 1 semaine avant et 2 semaines après le geste.

Toxine botulique, injections

La toxine botulique est une toxine sécrétée par la bactérie Clostridium Botulinum et responsable de paralysie musculaire. Dans la médecine esthétique, cette faculté paralytique est utilisée dans le but d’estomper les rides en visant les muscles responsables des plis de la peau.

La toxine botulique permet, par exemple, le traitement des rides du front, les rides du lion, les pattes d’oie ou la position des sourcils qui s’expriment par un regard triste ou à l’inverse agressif. On peut aussi s’en servir pour diminuer la production excessive de sueur (dyshidrose) sous les bras ou dans la paume des mains, par exemple.

Les points d’injections sont multiples et peuvent parfois induire de petites tuméfactions qui disparaissent après quelques heures. L’effet de la toxine agit après quelques jours, il ne faut donc pas s’alarmer si vous ne voyez pas d’amélioration immédiatement. La durée d’action du produit est de 3 à 6 mois.

Otoplastie, oreille(s) décollée(s)

L’otoplastie est une opération chirurgicale peu agressive et très satisfaisante. Elle vise à corriger les oreilles décollées dont la taille et l’aspect sont pour ainsi dire définitifs à l’âge de 7 ans. Que ce soient les enfants ou les adultes, les patients présentant des oreilles décollées peuvent assurément être psychologiquement affectés par l’apparence de leurs oreilles. Dans ces situations, l’otoplastie est une solution indiscutable.

L’otoplastie est aussi indiquée dans le cadre d’une malformation congénitale de l’oreille comme un manque de cartilage ou d’un sous-développement de l’oreille.

Pour ma part, je pratique cette chirurgie dans mon cabinet à Genève ou dans une clinique Suisse.